J'ai dans la rétine une vision noire et blanche du monde. Je fabrique façon beat boxing des percussions, des mélodies, des histoires que je révèle dans des bains de pop.

FALIEZ, où est ce ?

Faliez c’est l'Aubrac, c'est le nom d’un village, c'est un nom de famille et c'est l'enfance.

Des souvenirs de paysages, de courbes, de lignes, de routes, de granite gris et de neige.

Noires et blanches étaient les touches du piano de ma grand-mère où taper dessus avec joie et force était toléré, mais pas trop longtemps. Juste le temps d’agacer les adultes, juste le temps d'imprimer dans la rétine et le corps, ce contraste et ce plaisir primitif de la transe.

Hasselblad et Leïca, deux marques d'appareil photo de légende. Le premier est allé prem's sur la lune, le second est l'appareil photo des fous de lumière et de liberté !

Deux compagnons dans ma vie de chanteur photographe à la recherche de l'image parfaite de ce duel noir et blanc.

 

Ensuite ?

Les touches du piano reviennent et je les percutent encore, puis je m'en éloigne.

 Je fabrique alors façon beat boxing, des histoires, des mélodies, des rythmes avec ma voix pour rester

moi :  Le Naïf autodidacte.

Yann Féry guitariste et producteur de l'album, développe, contraste et révèle mes recherches vocales dans des bains de pop. Mes chansons se posent sur des percussions fortes, de l'électro, des samples sophistiqués et se réchauffent à la voix, aux instruments acoustiques, aux guitares.

Je vous chante quoi ?

Je vous chante l'histoire d'un crocodile rétif à la baignade.

Je vous parle d'un marbre à assouplir.

Je désire allumer un incendie avec notre sang de grisou,

nos os de petit bois.

Souvent je touche déprime, j'ai un air timide.

Je suis ermite autophobe chronique.

Ma pudeur utilise des images et se cache derrière.

Mes mots bouillonnent, sont indisciplinés et hyperactifs.

Ils ont du mal à rester assis,

Alors dansons !

Après les concerts,

Vous me parlez de cadavres exquis que je tricote,

d'huiles essentiels des mots que vous reniflez !

Vous évoquez des contes naïfs, des philosophies, des notes d'humour.

Vous me placez souvent entre Camille et Peter Gabriel,

je les aime, mais je vénère Brigitte Fontaine et Prince.

Je suis seul sur scène, avec ma voix, des boucles, des samples et des sons que je fabrique.

Je peux pour la beauté d'un lieu jouer n'importe où, car j'ai l’électricité portative.

Et quand je vois plus grand un percussionniste s’installe pour le feu d'artifice et Yann Féry nous rejoint avec ses guitares.

FALIEZ

La  Presse

Entrechoquer les mots ! Entre slam et chant, son phrasé est soutenu par des rythmiques très organiques. Chez Bashung ou Brigitte Fontaine, il aime les textes très visuels.                        
Philippe Ménard, Sud Ouest

Une belle voix, une belle diction et des
mélodies qui se retiennent sur des textes
intelligents et choyés.  C’est rare !
J’aime vraiment.

Evelyne Adam, France bleu               


Quiétude d’une voix à la William Sheller,
ambiance intimiste et feutrée, l’intrigue et le trouble amoureux hantent des textes
habilement tournés et plutôt originaux.

Zebrock.net

 

CRÉDITS : 

Auteur compositeur interprète : FALIEZ

Réalisation musicale: Yann Fery

Site, graphisme, photos, videos, montage et origamis: FALIEZ.

 

Clip Ose:

Réalisation et Prise de vue : FALIEZ  

Maquillage : Laurence Berodot

Effets spéciaux : Cyril Chantereault

Montage : Vanessa Basté